GDA LaGrave

Le Region

Le vieux village de la Grave, dont les origines remonteraient à l’époque médiévale, abrite des maisons de sobres pierres grises, parfaitement adaptées à la rudesse du climat qui peut sévir au pied de l’un des plus hauts sommets du Haut-Oisans. La Grave compte environ 500 habitants à l’année. C’est un village calme et familial, où la poignée d’hôtels, de restaurants et de commerces (boulangerie, épicerie-boucherie, fromagerie …) est fréquentée tout autant par les résidents que par les visiteurs. Vous trouverez des produits locaux comme du miel, du fromage, de la charcuterie, des fruits et légumes dans les deux épiceries du village ainsi qu’au marché, tous les jeudis face à l’hôtel le Castillan. La beauté des lieux et la rusticité du mode de vie exercent une attraction certaine, comme en témoignent la fierté des habitants et la fidélité des vacanciers qui reviennent année après année.

Chaque année à la fin du mois de juillet, le festival Messiaen célèbre le compositeur du même nom, dont la musique fut grandement influencée par les paysages environnant la Grave. Durant 10 jours, de jeunes artistes de renom jouent des œuvres d’Olivier Messiaen et d’autres compositeurs classiques dans les différentes églises du canton.

Vélo de route

Le Grenier des Alpes est le camp de base idéal pour les cyclistes confirmés et pour organiser votre session « grimpeurs ». Tous les jours, en partant de la Grave, vous pouvez gravir au moins l’un de ces célèbres cols : le Lautaret (2058 m), le Galibier (2646 m), le Montgenèvre (1860 m), le Col de Sestrières (2033 m), le Col Agnel (2744 m), l’Izoard (2360 m), le Télégraphe (1566 m), l’Alpe d’Huez (1830 m), la Croix de Fer ( 2067 m), le Glandon (1924 m), le Col de Sarenne (1900 m), le Col d’Ornon (1367 m), la Bérarde (1711 m) ou le col du Molard (1638 m), ainsi qu’une foule d’autres ascensions moins connues sur des routes secondaires, mais pas moins spectaculaires pour autant. Il faut bien prendre en compte, lorsque vous organisez votre séjour cycliste, que résider à la Grave implique de commencer votre journée par une montée ou une descente qu’il faudra refaire à l’inverse en fin de journée ! C’est du grand cyclisme qui requiert une très bonne forme physique pour en profiter pleinement. Préparez-vous et équipez-vous en conséquence, vous ne serez pas déçus !

Le téléphérique

Il fonctionne en été de la mi-juin à la mi-septembre, et permet un accès direct à la haute montagne pour pratiquer l’alpinisme, la randonnée ou tout simplement s’adonner à la contemplation du paysage. A proximité immédiate de la gare supérieure, vous pouvez visiter la grotte de glace, creusée chaque été dans le glacier et sculptée d’animaux fantastiques.

VTT

Il existe toute une gamme de variantes pour le VTT, depuis les kilomètres de sentiers sauvages sur le Plateau d’Emparis jusqu’aux itinéraires de descente, balisés et desservis par remontée mécanique, des Deux Alpes, de l’Alpe d’Huez et de Serre Chevalier. Le domaine skiable des Deux Alpes rouvre en juin et est l’un des plus grands domaines glaciaires skiables d’Europe. Il s’y déroule des sessions d’entraînement pour du ski de descente et autres disciplines de sports d’hiver.

Randonnée et escalade

La Grave, située aux portes des 918 km² du Parc National des Ecrins et au cœur de la vallée préservée de la Haute-Romanche, offre de nombreuses possibilités pour la randonnée et l’escalade, de la simple visite du Jardin Alpin du Lautaret à la balade dans les prairies d’altitude constellées de fleurs sauvages, de la via ferrata aux courses techniques en roche ou en glace, 2500 m plus haut, dans le massif des Ecrins – il y en a pour tous les goûts et tous les niveaux !

Ski alpin
Bien connu dans le monde du ski comme l’un des plus grands spots hors-pistes desservi par une remontée mécanique, la Grave abrite les Téléphériques des Glaciers de la Meije, qui permettent d’accéder facilement à un domaine skiable partiellement glaciaire. Par deux tronçons distincts, le téléphérique emmène les skieurs depuis le village à 1450 m d’altitude jusqu’au col des Ruillans à 3200 m. Le téléski de la Girose permet de monter encore jusqu’en haut du glacier, à 3550 m.

Ski de randonnée
Les possibilités sont presque infinies dans les massifs avoisinant la Grave et dans l’immense Parc National des Ecrins, émaillé de refuges qui permettent des courses sur plusieurs jours. Depuis le col du Lautaret, plusieurs courses à la journée sont possibles, ainsi que depuis la station du Chazelet.

Ski nordique
Vous trouverez des pistes de ski nordique, configurées tant pour la pratique traditionnelle que pour le skating, entre la Grave et le Lautaret, ainsi que dans la vallée de Serre-Chevalier. Des courses amateur sont organisées au cours de la saison d’hiver.

Cascade de glace
Tout au long de la Romanche, en aval de la Grave, de nombreuses cascades de glace offrent des voies faciles ou plus techniques. Situées pour la plupart en face nord, elles sont dans leurs meilleures conditions de mi-décembre à mi-janvier.

Raquettes
Les raquettes sont devenues une activité hivernale très prisée dans la région. Il existe des chemins balisés, mais vous pouvez aussi faire appel à un accompagnateur ; des sorties sont organisées depuis la Grave et la plupart des stations alentour. Vous trouverez facilement du matériel à louer en magasin de sport.